Ce poème défend la pureté de la nudité. Mais les ignorants n’y verront que la “sexualisation” des jeunes filles.

La pureté est toujours nue,
Nue car pleine de retenue ;
Mais personne ne le comprend,
On la couvre de vêtements.

Le sentiment bénit les corps,
L’âme brille dans ces trésors,
Habitacles mille fois saints
De l’extase d’amour divin.

Ventre béni, seins adorés,
Fesses saintes, vulve sacrée
N’offensent pas la vérité,
Mais proclament haut sa beauté.

Hans Henrik Lerfeldt - Composition with girl
Hans Henrik Lerfeldt – Composition with girl, oil on board 74 x 56 cm – from artnet

Esprits emplis de saleté,
Qui médisez la nudité,
Pure et belle, c’est en vos yeux
Que réside le vice affreux.

Vous vomissez vos obsessions
De viol brutal et d’agression,
Pornographie se cachant mal
Sous un triste masque moral.

La beauté nue resplendira,
Portant l’amour pur dans ses bras,
Illuminant les cœurs hantés ;
Tous goûteront sa vérité.

Miles Williams Mathis - Dryad Child
Miles Williams Mathis – Dryad Child, pastel 28 x 18 in. – from mileswmathis.com

Image de tête: Sleeping Girl, par Zinaida Serebriakova  source : Pigtails in Paint.

Précédemment publié sur Agapeta, 2019/01/01.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.