Un poème par Hélène, de la Pédagogie Freinet

Abecedarian Web Log / Dansk Jävlarna, via Frank T. Zumbachs Mysterious World
provient de Abecedarian Web Log / Dansk Jävlarna, via Frank T. Zumbachs Mysterious World

J’ai précédemment présenté huit poèmes écrits par six filles élèves de l’École Freinet de Vence, extraits du recueil Poèmes d’enfants publié chez Casterman en 1975.

En 1978 parut, encore chez Casterman, sous le nom d’auteur de Pédagogie Freinet, un autre volume intitulé Comme je te le dis !, sous-titré Poèmes d’enfants. Il rassemble de courts textes écrits par des élèves de diverses écoles françaises appliquant la pédagogie Freinet.

D’une manière générale, la qualité des œuvres présentées est globalement bien moindre que dans le précédent volume. On y sent « l’expression libre » vantée par cette pédagogie, mais pas le travail nécessaire pour affiner le talent poétique, qui reste ici à l’état brut.

Voici ma première sélection de ce recueil, un poème sans titre écrit par une petite fille de l’école de Momères (Hautes-Pyrénées). J’ai bien aimé la métaphore originale des trois premières lignes.

Les gouttes de pluie,
c’est plusieurs petites filles
qui descendent du ciel.
Quand la pluie tombe,
on dirait des enfants
qui tapent dans leurs mains.
La pluie,
c’est la copine des fleurs,
des vers de terre, des limaces,
de l’herbe et de la terre.

HÉLÈNE,
8 ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.