Neuf Fleurs (deuxième version)

Ekaterina Zakharkova
Ekaterina Zakharkova

L’amour brise toutes les barrières et rapproche les plus éloignés. Lui seul a ce pouvoir.

La plus jolie
Des demoiselles,
Neuf ans, neuf ans,
Fit ma folie.
Mais où va-t-elle,
La douce enfant ?

Levant vers moi
Ses grands yeux verts,
Si beaux, si beaux,
Son regard droit
Couleur de mer
Fit mon tombeau.

Elle m’offrit
Son beau sourire,
Si doux, si doux ;
Elle me prit,
Mais sans mot dire,
Mon cœur de fou.

La fille à moi
Posa sa main,
Menue, menue,
Dans mes longs doigts.
Fleur de jasmin,
Je l’ai tenue.

Elle m’a dit :
J’ai dans mon cœur,
Tendre, si tendre,
Cherché l’ami
Que mon bonheur
Voudra prendre.

Bien accrochée,
Mains à mon cou,
Elle a posé,
Divin péché,
Sur mes deux joues
Un doux baiser.

Son cœur m’a dit :
Il me faut l’homme,
Si droit, si droit,
L’ami hardi
Qui une femme
Fera de moi.

Ses baisers longs
Contre mes lèvres,
Si vrais, si vrais,
Se poseront.
Et à la suivre,
Je serai prêt !

Un jour, du cœur
Un sentiment,
Si fort, si fort,
Viendra sans peur,
Passionément,
Vaincra la mort.

Une première version de ce poème a été publiée sur Agapeta, 2016/09/14.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.