Thélème sans tabou

Iran Francisco Lomeli Bustamante
Iran Francisco Lomeli Bustamante

La volonté intérieure, θέλημα, libre de tout préjugé, doit nous guider. Elle fera triompher son amour.

Il se passera de grandes choses quand les romans sortiront des livres pour s’ébattre dans la vie de tous les jours.

L’horloge égrène les heures,
Tic tac, tic tac, lentement,
Et enfin ma belle arrive…
Voici l’instant du bonheur.
Ce qui nous lie comme amants,
C’est la foi la plus lascive.

Comment nous aimerons-nous ? La route est barrée, c’est la guerre.
Répression, sanction, invasion, occupation ;
Embargo à gogo, cargo indigo, lumbago…
Nous nous en moquons !
Fais ce que tu voudras, l’amour est la loi.
L’amour est suprême volonté.

Que nous offrez-vous,
Bande de voyous !
Rien que la misère,
Et toujours la guerre.

Θέλημα!
Par devant et par derrière,
Nous les aimerons, pardi,
Toutes les petites filles.
Ce n’est pas pour nous déplaire :
Du lundi au samedi,
Nous sucerons leur vanille.
Без табу!

Comment nous aimerons-nous ? Notre amour est un crime, la beauté qui nous émeut est un crime, plaisirs condamnés partout et par tous. Mais leur guerre est sainte.
Censure et boursouflure, morale de la chorale, prisons en toute saison, les rebelles s’assagissent, les déviants rejoignent le droit chemin, sauf toi et moi.
Maintenons le cap, la passion divine ne peut être brisée.

Votre règne est sale,
Et votre morale
N’est que la gangrène,
Un monde de haine.

Θέλημα!
Le dimanche nous perdrons
Toutes nos inhibitions.
Les trésors les plus intimes
Des belles, des laiderons,
Assouviront nos passions.
Jetons-nous donc dans l’abîme !
Без табу!

Comment nous aimerons-nous ? 69, 99 et 66, la belle s’offre à nous.
Par devant et par derrière, notre foi ardente l’exaltera.
Bombe de passion, explosion, fragmentation, le plaisir s’étend dans le cosmos. Sang d’amour.
Les étoiles coulent du plafond. Astres de neige fondue, soleils perdus, je bois l’éternelle galaxie.
Renversons la vapeur. La poésie remonte le courant, jusqu’à la source, et s’y enivre, beauté interdite des amours extrêmes.

L’écart absolu
Sera le salut.
Que le monde en peine
Brise enfin ses chaînes.

Sur nous on criera haro,
Les gens bien nous haïrons,
Mais nous n’en avons que faire !
Tous leurs principes moraux
De boursoufflés potirons
Ne sont qu’un cache-misère.

Nous n’avons qu’une vie, notre liberté, notre volonté, nos passions et l’ivresse !
Mon amour s’appelle Victoire, rien ne peut le faire plier.

Θέλημα!
Без табу!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.