Vingt mille désirs sous la chape

Alphonse de Neuville - illustration pour Vingt mille lieues sous les mers
Alphonse de Neuville – illustration pour Vingt mille lieues sous les mers (1871) – provient de Wikimedia Commons

L’amour est fureur noire, flamme écarlate, passion déchaînée et rebelle inondant l’océan de sang. Voici venir l’invasion des sans-nom.

Vogue, beau navire,
Vogue sur les mers…
Tu es condamné,
Tu seras coulé
Par le sous-marin
Implacable et beau
De l’amour proscrit.

Lancez les torpilles !
J’aimerai ma belle
Au torse sans seins,
Ses hanches discrètes,
Sa peau de satin.

Alphonse de Neuville - illustration pour Vingt mille lieues sous les mers
Alphonse de Neuville – illustration pour Vingt mille lieues sous les mers (1871) – provient de Wikimedia Commons

Noble submersible,
Glaive des bannis,
Il file sous l’eau
À toute vitesse,
Exerçant partout
L’ultime vengeance
De l’amour proscrit.

Feu à volonté !
J’aimerai ma belle
Aux fruits infertiles,
Ses fesses menues,
Sa bouche nacrée.

Alphonse de Neuville - illustration pour Vingt mille lieues sous les mers
Alphonse de Neuville – illustration pour Vingt mille lieues sous les mers (1871) – provient de Wikimedia Commons

Voyez, à la barre,
Son fier capitaine ;
Son nom est personne,
Car il représente
L’amour interdit
Qui n’a pas le droit
De dire son nom.

Visez et coulez !
J’aimerai ma belle
Sans taches de sang,
Sa vulve de pêche,
Ses mains caressantes.

Naufrage du Titanic
Naufrage du Titanic – provient de Marine Insight

Le Royaume-Uni,
Les États-Unis,
Et tous leurs alliés
Sont nos ennemis.
Leurs si fiers navires
Ignorent la paix,
Nous les coulons tous.

Et pas de quartier !
J’aimerai ma belle
De trois mille jours,
Son bouton de rose,
Ses plaisirs humides.

Nautilus belauensis, Palau
Nautilus belauensis, Palau – provient de Wikimedia Commons

L’amour en spirale,
Le plus beau nautile,
Ce sous-marin noir
Enverra bientôt
Par le fond l’horreur
De l’ordre moral.
Vivent les torpilles !

Que pas un ne reste !
J’aimerai ma belle
Aux fleurs interdites,
Son papillon rouge,
Sa chaude maison.

Fureur écarlate
Des canons en feu,
Des langues sauvages…
Batailles féroces,
Flamboyant baisers,
Coulons les navires,
Mourons de plaisir.

One thought on “Vingt mille désirs sous la chape

  1. Très beau poème faisant l’apologie du véritable amour pour nos petites déesses chéries. Fier d’être un girlover.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.