Où es-tu, fille aux grands yeux noirs
De neige, mon bonheur d’un soir ?
Je t’attends, mon amante bleue,
Mon soleil, mon cœur fabuleux.

Dans un train je t’ai rencontrée,
Dans ma vie tu fis ton entrée…
Tes dix ans, ta bouche carmin
D’oiseau vert, tes petites mains.

Ton regard ardent m’a brûlé,
J’ai frémi quand tu m’as parlé.
Notre amour fut un bref instant,
Moi je veux l’avoir tout le temps.

L’amour fut scandé
Du bruit saccadé
Du train sur les rails,
Wagon d’un corail.

C’est la gare où le train ne s’arrête jamais,
Restaurant lugubre qui ne sert aucun mets ;
Notre amour a langui de désirs retenus,
J’ai appelé ma mie, elle n’est pas venue.

Banco De Gaia — “Acquiescence”

Où es-tu, mon amour perdu ?
Trop longtemps je t’ai attendue,
J’ai écrit, j’ai téléphoné,
À ma porte iras-tu sonnner ?

À la gare où tu descendis
De ce train, mon cœur se raidit.
Tu partis, ta valise en main,
Notre amour fut sans lendemain.

Je ne t’ai plus revue depuis,
Tu vis loin de moi aujourd’hui,
Une enfant sans sa liberté,
Enchaînée à l’autorité.

Tu es descendue,
Je t’ai donc perdue…
Je veux te revoir,
T’aimer rien qu’un soir.

C’est la gare où le train ne s’arrête jamais,
J’y ai tant attendu la fille qui m’aimait,
Quand le désespoir vint me réclamer son dû
Au palais lugubre des illusions perdues.

“Disappearance” by Adam Hurst — Gypsy Cello & Pipe Organ

Où es-tu, petit oiseau bleu ?
Il neige dans mon cœur houleux.
Viendras-tu dans mes bras, ma mie ?
Notre amour sera-t-il permis ?

Non, il est privé de tout droit,
De la haine il reste la proie.
Nous revoir et nous embrasser,
Ce rêve a été fracassé.

Permettre l’impossible amour,
Affiché sans honte au grand jour —
Le désir qui hante les draps…
Personne ne nous comprendra.

Triste nostalgie
D’un jour de magie,
L’amour dans un train
Étreint mon chagrin.

C’est la gare où le train ne s’arrête jamais,
Tel l’amour éternel qu’enfant on se promet.
Un monde obscur et lourd a éteint notre chant,
Le rêve s’est brisé sur ses récifs tranchants.

Harris & Ewing - Helen Minnegerode
Harris & Ewing – Helen Minnegerode – from historyinphotos.blogspot.fr

Image de tête : Never stop trainstation Lisboa ; source : alaindelvoye.be.

Précédemment publié sur Agapeta, 2018/08/26.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.