La belle du premier mai

May Pole
May Pole – theuniversewilldiewithme.tumblr.com

La magie ne dure qu’un temps, et l’aimée s’efface au loin. Vient alors le chagrin, mais il restera toujours la certitude d’un autre monde, resplendissant de liberté et de sensualité.

La fête de l’amour,
C’est bien le premier mai,
Et ce merveilleux jour
Brille en moi désormais.

Ô Aleister Crowley,
J’invoque ta magie,
Et tes désir ailés…
L’enfant de lune agit.

Au fond d’une forêt
Dans un pays lointain,
Une fille apparaît,
À la peau de satin.

Ses beaux yeux me captivent,
Son sourire me hante.
Le premier mai arrive,
Un compliment je tente.

Longues conversations,
Petits jeux très mutins,
Elle fut ma passion,
Mon soir et mon matin.

Belle d’âge interdit,
Lointaine, inaccessible,
J’eus le désir maudit
D’un voyage impossible.

J’aimai sa nudité,
Mais ce n’est qu’une image,
Le secret d’un été,
L’illusion d’un orage.

L’inconstante jeunesse
Finit par se lasser.
Mon cœur est en détresse,
Elle m’a délaissé.

Un jour elle est partie —
Reste son macaron.
Sombrant dans l’apathie,
Mes espoirs s’en iront.

Le bien triste naufrage
De cet amour si pur
Se noie dans un breuvage
Cher au poète obscur.

Car de la plaie ouverte
De ma tendre passion,
La magique fée verte
Est la consolation.

Ô Aleister Crowley,
Que devient ta magie?
L’amour s’en est allé,
Un monde mort surgit.

Couverture du livre Moonchild par Aleister Crowley
Couverture du livre Moonchild par Aleister Crowley

One thought on “La belle du premier mai

  1. Nostalgie, nostalgie quand tu nous tiens. Beau poème en l’honneur de la Reine de mai. Bravo Christian ce texte magnifique et pour cette référence à Aleister Crowley. Même éphémère l’amour pour la Reine de mai demeurera toujours.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.