Les Amourettes, par Arnaud Berquin

Jules-Alexis Muenier - La ronde des enfants
Jules-Alexis Muenier – La ronde des enfants (1902) – provient de Tutt’Art

Arnaud Berquin, né à Bordeaux le 25 septembre 1749 et mort à Paris le 21 décembre 1791, est un écrivain, dramaturge et pédagogue français. Il débuta par deux recueils poétiques, les Idylles (1775) et les Romances (1776), et se spécialisa ensuite dans la littérature pour la jeunesse ; il est connu en particulier pour L’Ami des enfants, publié en 12 volumes de 1782 à 1783.

Dans ce poème badin, il exalte le papillonnage amoureux avec les jeunes filles ; chaque jour une nouvelle demoiselle l’attire. Mais l’inconstance n’est-elle pas l’apanage de l’enfance ?

LES AMOURETTES.

Air : De M. Albanèze.

VIVENT les fillettes,
Mais pour un seul jour !
J’ai des amourettes,
Et n’ai point d’amour.

Hier, pour Céphise
Je quittai Doris ;
Aujourd’hui c’est Lise,
A demain Cloris.
Vivent les fillettes, &c.

J’aime fort ma belle,
Lorsqu’il m’en souvient ;
Je lui suis fidèle,
Quand son tour revient.
Vivent les fillettes, &c.

On entre au bocage ;
Le plaisir vous suit.
On rentre au village…
Eh bien ! tout est dit.

Vivent les fillettes,
Mais pour un seul jour !
J’ai des amourettes,
Et n’ai point d’amour.

Source du poème : Œuvres complètes de Berquin, Tome XIV, Idylles, romances, et autres poésies de Berquin, Paris : Ant. Aug. Renouard (1803). L’ouvrage est numérisé sur Internet Archive. Le poème est page 189. Voir également sur Wikisource.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.